Breaking news

pasteque

Hier, j’ai chouiné sur le réseau social, parce que ça fait belle lurette que je n’avais pas été touchée par la grâce de l’inspiration en ces lieux de sexe divin et de débauche pédagogique (et pas l’inverse). Alors, avant que les foules ne se soulèvent d’indignation, tout en se scarifiant les joues en pensant à la fin de ce blog chéri, j’ai décidé que j’allais écrire un truc à l’arrache, comme ça après, on passera à autre chose et tout le monde sera content.

On a les déboires qu’on mérite, mais voyez comme je suis altruiste même dans la rudesse de la vie d’artiste.

continuer la lecture