Le Santosha

Jeudi soir, la troupe est allée dîner au Santosha, restau thaï situé place Fernand Lafargue, dans l’hyper centre de Bordeaux. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un restau un peu « branchouille », car pas trop cher et avec une déco typique des 60′. Top fashion bobo méga top, quoi. Tu peux venir tâter de la tendance avec tes tongs à franges Gucci, et ton pantalon troué Chanel. On peut manger sur place, ou bien emporter ses plats dans les fameuses boîtes en carton blanc, que tout le monde a vu au moins une fois dans Friends ou Sex and the city. Enfin bref, c’est pas un détail fondamental, mais ça rajoute une petite touche en plus. Certains trouvent que l’ambiance fait un peu restauration rapide à cause de la possibilité d’emporter les plats, mais personnellement, ce n’est pas du tout l’impression que j’ai eue. La déco est plutôt chouette, enfin moi elle me plait beaucoup. Tout est dans les tons jaunes et verts, avec le nom des plats et des boissons (et leur prix) peints  en gros directement sur les murs, avec une police typiquement thaïlandaise. Autre petit détail, mais à double tranchant : ils ont de SUPER fauteuils des années 60, orange, marron, ou encore verts foncés. Pas à toutes les tables par contre. Et heureusement, j’ai envie de dire. Parce que pour avoir mangé à une table avec un de ces fauteuils so fashion du moment, et ben, c’est beau, mais alors, pour manger ce n’est pas confortable du tout du tout ! On ne peut pas trop les approcher de la table à cause des grands pieds en acier, donc deux solutions : soit on se résout à manger à dix mètres de son assiette (je précise qu’on y mange avec des baguettes, il faut donc être parfaitement réveillé ce jour-là, ou avoir mis sa tenue cracra de la journée), soit on picore dans son assiette de temps à autre, et entre deux bouchées, on s’affale au fond du tissu râpeux mais tellement tendance… Enfin cette fois-ci, personne n’avait de ces chaises, donc on a tous été bien installés. La déco, c’est bien, la bouffe, c’est mieux ! Très bon rapport qualité-prix, pour moins de 10€, on a un plat copieux, et de très bonne qualité. La carte n’est pas très fournie, mais ça suffit amplement. En entrée, ils font ce qu’ils appellent des « tapas » thaï. En gros, on vous sert plein de petits aliments dans des bols. Il y a des boulettes de viandes fries, de poisson, des légumes marinés, du tofu, des crevettes au poivre, etc. Excellente manière de commencer le repas, surtout que les bols sont assez remplis, et qu’on peut en avoir 3, au choix, pour 13€. On était 7 (ahem ahem…), c’était parfait pour tout partager. Petite déception néanmoins : méfiez-vous, car il y a souvent des plats ou des boissons qu’ils ne font pas le jour où vous passez (c’est arrivé à chaque fois que j’y suis allée). Cette fois-ci, on n’a pu goûter aucun lassi ou autre frappé délicieux. On s’est rabattu sur deux bouteilles de vin blanc, pas cher et ma foi plutôt bon ! Les plats principaux, eux, sont servis dans de grandes assiettes à soupe pour les plats solides, et dans de grands bols pour ceux qui sont plutôt liquides. Attention aux plats dont le nom sur la carte est précédé d’une petite étoile jaune : vous allez certainement décéder. De la bouche dans un premier temps, et des hémorroïdes dans un second temps. Il faut aimer le vraiment relevé. Perso, bof, donc sur la carte, il ne reste, dans les plats principaux, plus trop de choix. Mais heureusement, il y a le fameux Pad Thaï ! Nouilles sautées, tofu, cacahuètes concassées, etc… un régal. Apparemment, c’est même le plat qui fait le plus l’unanimité là-bas. Les autres plats ont l’air très tentants aussi, mais comme ils sont majoritairement épicés, beaucoup passent leur tour. C’est dommage, mais la prochaine fois, je demanderai s’il n’est pas possible de commander un plat épicé… sans épices qui te font l’effet Décap’four. Quant aux desserts, je n’en ai jamais pris, étant donné que généralement, j’ai mangé copieusement avant, et qu’ils ne me font pas très envie (c’est rare pour du sucré !). Mais Azlan et Gab sont vraiment de grands fans de la gelée coco-mangue. Voilà pour les impressions. On y mange donc très bien pour le prix, et en quantité suffisante. Bémol pour les serveurs qui changent souvent, et qui oublient les commandes en cours de route (2 dîners sur 3 quand même). Mais comme ils sont assez mignons, on leur pardonnerait presque tout (Bryan, si tu nous entends…). Enfin,  si vous avez le choix, préférez une table en extérieur. D’une part parce que la place est très belle, et que quand il fait froid, ils vous mettent des trucs chauffants, et d’autre part, parce que dans la salle, le bruit est presque insupportable. Et encore, jeudi soir, ils n’avaient pas mis la musique à fond les ballons… Je terminerai par une note rigolote : il faut ABSOLUMENT que vous alliez voir leurs toilettes ! Je n’avais pas mon APN sur moi, mais la prochaine fois, je l’amène et je les prends en photo ! En attendant, je vous conseille vraiment d’aller y faire un tour, pour les toilettes, mais aussi et surtout pour la bouffe. A noter que les adeptes des formules du midi trouveront aussi leur bonheur.

Sur ce : SAAAAAAAAAAAAAN-TOSHAAAA !!!!! Ce qui signifie, en thaïlandais bouddhiste du sud du plateau népalais de l’antiquité néo-tchanguienne : « Viendez-remplir-ton-estomac-et-faire-jouir-tes-papilles-ici ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Le Santosha

  1. Haaaaaa ! ou plutôt Huuuuum !

    et oui, moi aussi, habitante bordelaise et fan de bouffe asisatique, je connais aussi l’adresse!
    parc contre… impossible de donner le nom à mes potes quand je leur en parle !!!
    alors merci à toi, pour cette info capitale, je n’ai qu’un mot à dire : saaaaantoshaaaa!

    j’adooooooooore le nasi goreng ; une sorte de riz cantonnais avec plein de trucs et des cacahuètes sur le dessus! un peu épicé oui mais c’est pas un attentat à ton système digestif non plus!
    c’est vrai que pour l’ambiance, c’est pas idéale pour un diner en amoureux car ça grouille un peu (c’est peu dire…) mais c’est très sympa l’été les portes ouvertes ou mieux en terrasse !
    et au fait, je confirme le blanc-mangé coco est à tomber!

    bises

    ps: pour les toilettes, ça m’avait fait tilt aussi mais mais comme dans les flippers, j’ai perdu la boule et je ne m’en rappelle plus alors j’attends les photos !

    1. Rah ! Et toi tu viens de me faire penser au nom du dessert !!! Le blanc-mangé coco !!!! Je vais enfin pouvoir dormir tranquille cette nuit… Ahhh… ^^

  2. Ce blog, avant digne fleuron des valeurs familiales à la Française est en train de sombrer dans un consumérisme de bas étage à la solde de groupes agro-alimentaro-militaro industriels!

    Halte à la publicité!

    Tu voulais des commentaires, tu vas regretter!

    1. Je kiiiiiiiiiiiiiiiffe (comme diraient les d’jeuns de chez nous) ! Ouech ouech z’y va fais péter les com ! Yo ! (euh, « yo », je suis plus très sûre que ça se dise encore de nos jours…)

  3. No comment sur la bouche c’est moi qui est fait découvrir l’endroit et qui aimerais manger des kilos de dessert.Pour rester dans le thème c’est vraiment les meilleurs toilettes du monde car si tu es un garçons tu te vois faire pipi et c’est vraiment rigolo (cetes un poil narcissique).Le sol bémol étant de n’y avoir jamais fais caca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *