Retrouvailles avec le Dr M&M’s

paupiette

Mes pommes de terre nouvelles,

Lundi, j’avais un rendez-vous un peu foufou. Il était noté dans mon agenda depuis un mois, et la date clignotait en faisant des petits cœurs. Lundi, j’avais rendez-vous avec le Dr M&M’s.

Pour ceux d’entre toi qui ne le connaissent point, je te conseille vivement de lire les épisodes précédents (on ne prend pas une série en cours de route, hein) :
– épisode 1 : Celle qui mentait à son gynéco
– épisode 2 : Comment le Dr M&M’s m’a encore draguée
– épisode 3 : Dr M&M’s et Calamity Jane les fesses à l’air

Bientôt, on fêtera nos un an. C’est beau, tu ne trouves pas ? Moi ça m’émeut. Imagine, en plus, ça faisait quatre mois qu’on s’était pas vus. Je me suis demandée, l’espace d’un instant, si pendant tout ce temps, il n’avait pas flashé sur une autre patiente. Au cas où, j’ai donc décidé d’optimiser chaque détail : épilation du frifri impeccable, culotte fraîcheur océane avec des têtes de mort (et de la dentelle) (message intrinsèque : je suis rock’n’roll mais féminine), chaussettes non trouées ET identiques, pschitt de Candy de Prada, petites gouttes derrière les oreilles (au cas où il me chuchote des choses), vernis qui ne dépasse pas, mono-sourcil divisé en deux, bref, la TOTALE. Restait cependant un point fortement négatif : le soutien-gorge d’allaitement. Soutien-gorge, qui, comme s’il n’était pas à la base suffisamment laid, doit être agrémenté de deux coussinets d’allaitement, pour parer aux fuites lactifères intempestives. J’ai bien pensé à ne pas en mettre, mais arriver avec le tee-shirt auréolé, ç’aurait été un peu olé-olé (hin hin, auréolé/olé-olé… BREF !). J’espérais donc qu’il retienne son excitation intense à l’idée de les palper de nouveau. A coup sûr, il en avait rêvé la nuit précédente, ça allait donc être compliqué de retenir sa fougue.

Quand il est venu me chercher dans la salle d’attente, mes doutes quant à son infidélité s’envolèrent aussitôt : à ma vue, il irradiait. On sentait clairement son soulagement à l’idée que l’on reprenne enfin une relation suivie. Tu penses bien que, pour entretenir le désir, je ne lui ai pas renvoyé la même excitation (je l’ai lu dans Biba).
J’avais amené mon enfant à testicules échographiques (Paupiette, donc), histoire de faire diversion lorsque nos deux corps ne tiendraient plus de désir. Il a fait gouzi-gouzi un petit coup vite fait, pour être poli (je sentais dans son regard que ce n’était pas à Paupiette qu’il voulait faire des guilis). Je me suis assise, il s’est assis en face de moi, puis il m’a observée en souriant. J’ai une aura de dingue. Quand il a suffisamment retrouvé ses esprits, il m’a demandée si tout allait bien. J’ai répondu que oui, sauf qu’en fait, il fallait que je lui cause d’un truc un peu gênant. Mais je n’allais pas gâcher cette émulsion de phéromones dès le début, alors j’ai gardé ma remarque pour la fin du rencard.

J’ai bien senti qu’on était encore passé à un stade supérieur de notre relation : il m’a suivie dans la salle d’examen, alors que je me mettais cul nu. On se faisait des blagounettes pendant que je grimpais sur la table. Qu’est-ce qu’on riait. C’était tellement foufou que j’en ai gardé mes chaussettes (personne ne garde ses chaussettes pendant l’amour). Ensuite, première déception, il n’a sorti aucun spéculum. Juste la sonde vaginale pour faire une échographie. Evidemment, tout allait bien, mon utérus enfin vide était « merveilleux » (je lui procure des émotions folles je crois). Il a insisté (lourdement) sur la mise en route d’un quatrième grelot, « étant donné que les trois premiers sont magnifiques ». Je crois qu’en fait, il veut un enfant de moi.

Puis, sur la fin de l’examen, alors qu’il me prenait la tension (qui devait être au zénith), j’ai senti que c’était le moment ou jamais de lui parler du « détail » qui m’embêtait un peu. C’était dommage, je sentais que j’allais un peu plomber l’ambiance, mais compte tenue de notre intimité, je savais qu’il saurait rester digne face à mon problème, et me répondre avec un sérieux médical à toute épreuve. Ceci a donc donné lieu à cela :

– Dites, Docteur… Il faut que je vous dise quelque chose…
– Oui, bien sûr, je vous écoute grande folle rangez-moi ces seins
– Disons qu’après l’accouchement, je suis passée par une phase un peu difficile. Je ne sais pas si c’est à vous que je dois en parler…
– Allez-y, dites toujours et par pitié, cessez ce regard lubrique je n’y tiens plus
– J’ai été assez constipée et… enfin je crois que…
– Oui ? Arrêtez de me faire languir, coquine
– … et bien je crois que j’ai… une petite… fissure anale.

Après cette annonce déconcertante, le Dr M&M’s a ri. Oui, ri. Ouvertement. A gorge déployée, je veux dire. Au début, j’ai cru qu’il avait compris que j’avais une « petite voiture banale », ou bien alors, il allait pleurer car je ne venais d’annihiler tout fantasme sodomite.
Non. En fait, il se foutait ouvertement de ma gueule.
Il s’est ensuite repris, et m’a dit qu’il allait falloir s’occuper de mes selles. Je lui ai répondu que ça allait être compliqué parce que je n’avais jamais fait d’équitation (je suis l’humour foireux). Il m’a ensuite précisé que si elle était toujours là au bout de trois mois, alors il faudrait la montrer – je cite – « au Docteur Troudebal ». Je l’ai quand même fait répété, puis je lui ai répondu qu’être envoyée chez le Dr Troudebal par le Dr Foufoune, ça valait son pesant de Twinuts. Qu’est-ce qu’on rit, chez le gynéco, hein.

Enfin, comme il était temps de nous quitter, on a causé rééducation périnéale (je vais faire des abdos dans mon abricot, la classe à Dallas), sport (hin hin) et contraception. Sur ce dernier point, je suis un peu la nana à qui RIEN ne va (un jour, je te raconterai). Et comme il voulait me revoir, il m’a prescrit un stérilet, qu’il ne faut d’ailleurs plus appeler ainsi. Ce sera ajouté à ma collection de contraceptifs. Comme ça, on se revoit dans dix jours pour la pose… Pose qui ne pourra se faire sous échographie, si tu vois ce que je veux dire.

Je commence donc les prières chevalines pour esquiver le rencard avec le Dr Troudebal. La bonne nouvelle pour vous, c’est que si cette rencontre a lieu, je pourrai ouvrir un blog rien que sur ça. En attendant, je file mettre un jogging et du mascara : il me reste dix jours pour apprendre à Claudine à faire les clins d’œil.

.

.

Edit : Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à la nouvelle déco bloguesque. Le rade me plait bien comme ça, alors j’ai décidé de pendre la crémaillère avec le Dr M&M’s. Et dans toute cette fougue, j’ai collé une photo de la Paupiette. Mooooooohh !

Rendez-vous sur Hellocoton !

58 thoughts on “Retrouvailles avec le Dr M&M’s

  1. me voilà ici, grace à ginnie!!!je me suis bien bidonnée à la lecture de ce billet!!! tes loulous sont trop mignons!!!!et quand je vois miss paupiette je craque grave!!!

  2. Il me plaît ton dr Foufoune vachement plus drôle que ma dr Foufoune. Et pour la fissure une application de lotion cicalfate d’Avène 1à 2 fois par jour ça marche bien (enfin au moins sur moi).

    1. Ben j’ai hésité. Et puis Paupiette est un peu liée à lui (qui savait avant le reste du monde que c’était une fiiiiiiille).
      Et puis j’allais pas mettre une photo de mon fion.

      1. J’étais pétée de rire tout le long du billet, mais là je suis juste COMPLETEMENT explosée suite à cette dernière phrase. Mon Dieu, MERCI !!!!

  3. on voit TRES bien ce que tu veux dire ! bon je te laisse faut que j’aille changer de culotte… Ouais j’ai riiiiiii (comme dirait ma Mamie) et t’as foutu en l’air toute ma rééduc périnéale.

  4. Cette paupiette… on en mangerait!

    Et ce Dr Foufoune/M&M’s! Sans égal!

    J’aime beaucoup la nouvelle déco (même si les fleurs/oiseaux bleus m’auraient beaucoup plu)

  5. Je commençais à m’impatienter, ces RV, sont parmi tes meilleurs posts. Mais je sentais qu’il ne faut point être trop pressée. Fallait laisser mûrir la fissure en quelque sorte.
    Pas juqu’à la fistule, quand même.
    Les autres sont bien aussi hein, c’est juste que là, chaque fois que t’écris foufou, je lis foufoune, et que ça me rappelle qu’on arrive à l’échéance de ma période de jachère affective librement consentie.
    Comment ne pas être remuée par les ondes de désir, face à l’humour énoooooooooorme du collègue de M. Troudebal ?

    La paupiette, qu’est-ce qu’elle est mignonne … Elle va très bien avec les étoiles de ta nouvelle déco.

    1. Oui, j’assortis toujours mes enfants avec ma déco (et non l’inverse). Ca s’appelle avoir du goût, c’est tout.

  6. Burlesques ces rdv !!!
    N’empêche, il se passe un truc…

    Seulement 10 jours avant la prochaine rencontre !

    Paupiette <3

  7. Super les étoiles ! Oh comme j’ai hâte de lire la rééduc… Et cette Paupiette, on en mangerait ! Merci Chag :)

    1. Disons que maintenant je passe carrément le nib par dessus le soutif, alors c’est plus la peine que ce soit spécial allaitement. Le problème c’est que mes anciens sont trop petits, du coup.

  8. Ma docteur Foufoune, si elle est très sympa, me fait plus penser à ma mère qu’à autre chose. Donc je ne pourrai malheureusement pas le prendre pour une invitation à la dépravation quand elle me filera 2 rdv à 10 jours d’intervalle… Et je la vois pas du tout dire « troudeballe ». Limite elle doit pas savoir ce que ça veut dire. M’enfin, je me suis abstenue de fissurer, donc on n’a pas de raison de parler de trou de balle ensemble.
    D’ailleurs je trouve que tu cherches un peu la merde (ah ah ah) à parler fissure anale avec un gynéco : il a raison de faire remarquer que c’est pas son trou de prédilection et qu’il va falloir aller voir un autre docteur. :-)

    1. J’ai naïvement pensé qu’il ferait une entorse à la règle et s’occuperait de moi. Voire même qu’il jetterait un coup d’œil (je l’avais bien épilé aussi). Et puis non.

      Déception.

  9. En fait il lit ton blog et sait que tu l’appelles Dr M&M’s donc Dr Troudebal c’était une évidence… non ? 😉

    Merci pour la crémaillère à la Paupiette <3 !!

  10. Cette paupiette toute choute a l’air de regarder tes lecteurs en pensant très fort : « c’est vous qui m’avez botté le cul pour que je sorte ? Je vous rappelle que c’est MOI qui décide ! ». Elle a de l’avenir cette petite c’est sur. Bravo t’as fait des beaux enfants !

  11. Alors j’aime beaucoup cette nouvelle déco et la paupiette est d’une extrême mignonnerie mais la seule question qui me turlutepine est comment on en vient à penser qu’on a une fissure anale??? Note que je ne te pose pas vraiment la question, j’ai trop peur de la réponse,je vais finir par aller sur doctissimo j’en suis sûre mais les gens là-bas me font quand même un peu très peurpeur avec leurs raisonnements et leur orthographe… Bref, un com’ bien constructif, de rien hein !!

    1. En gros, quand tu démoules un étron, t’as mal et tu pisses un peu le sang. Si boulette, c’est une hémo’, sinon, ben…

  12. Qu’elle est belle ta paupiette! Bravo, aussi réussie que les 2 premiers!!! J’avais voté (en retard) pour des étoiles, alors forcément le rade comme ça j’aime.
    Sinon hâte de lire tes récits de ré-éduc, je sens qu’on va encore bien se marrer… Quant à la fissure, je crois qu’un changement d’alimentation ça marche bien, genre plus de laitages et plus de gluten…
    Et aussi rien à voir mais dans un post récent tu parlais des parents âgés (mon cas, 38 ans et maman depuis 9 mois), et je dois dire que depuis ça me turlupine c’t’histoire… Tu disais notamment remarquer une différence d’éducation? Ça m’aurait drôlement intéressée qu’on puisse en parler, histoire peut-être de prendre un peu de recul sur notre façon d’être parents, de corriger/anticiper des travers de « vieux » parents. C’est peut-être pas le lieu en même temps… Je crois que je vais essayer de trouver des enseignants ou personnels de crèche pour en bavarder et éclairer ma lanterne 😉
    (désolée pour le com´ un peu long)

    1. Les gosses de vieux shnoks de plus de trente ans sentent l’eau de Cologne et portent encore la coupe au bol.

      (et sinon, en vrai, je vais te répondre sur ta boîte mail ^^)

  13. Mouahahah !!! hum pardon … Mer-vei-lleux !

    Ces récits sont des plus charmants, je kiffe Dr M&Ms ! (mais nom de nom, pourquoi a-t-il rit à ta question ???) Si il y a bien un médecin à qui confier ce genre de chose, c’est bien lui !!!! L’ophtalmo, j’aurai compris un léger rictus, mais le gynéco halte là quand même … Les zones sont tout de même … proches pour le moins !!! :-/

    Ma gynéco est espagnole (et une femme dieu merci … un mec je ne peux pas, trop peur de tomber sur un guy-georges de la touffe) et son seul défaut est de remplacer vulve pour voulve! Une fois qu’on a compris, c’est bon.

    Mais tu vas te sentir moins seule : lors de ma 1ere mise bas, j’ai senti lors du premier pipi, une boule sur la paroi intérieure de ma fesse … Han, me dis-je une hémorroïde !!!(n’ai je point assez souffert … bref).

    L’interne chargé de contrôler les suites de couches, un jeune black ravi de sa mission du jour a éclaté de rire en me disant : mais non, c’est le point pour stopper le rejet … what ? en gros pour plus de 25 points, ils font de la couture en une seule fois et stoppent avec un seul point (DTC donc) genre comme quand tu couds un bouton et hop tu fais orte nawak avec le fil dessus dessous, je te coince je te fais un nœud et re boucle et je coupe avec les dents, c’est bon … WTF … il parait que c’est mieux et maintenant j’ai donc un souvenir °_°

    Dans le genre, c’est un docteur, mais quand même la honte : ça me fait aussi penser à un souci dermato très mal placé chez ma moitié mâle (genre la partie boulière), qui me sort pas de souci, j’ai rdv la semaine prochaine pour mon grain de beauté chez Dr Delapo … Quelle ne fut pas sa stupeur quand il constata (chelou ce verbe) que c’était la remplaçante du Dr, un vieux Monsieur, la toute jeune doctoresse « Mme bombasse-je suis le sosie de Miranda Kerr » qui lui ouvrit la porte !!!
    Ah la crise … je suis pas remise … 😀
    Y a pas de raison non plus que ce genre de moment de solitude ne soit que pour nous !

    ps : vivement la rééducation périnéale (dixit une vieille amatrice avec plus de 40 séances d’électricité chattale à son actif !!!)Quand on accouche avec les bouchers de Varsovie, faut se qu’il faut !

    J’ai raconté ma vie, non ? … je le ferais plus :)

    1. Si si, fais, c’est drôle ! Je me sens moins seule.
      Boudiou, je n’ai eu de points que pour Bulle. 6 fois 3.
      Ca me GONFLE d’avance cette rééduc.

  14. Mon tcheum m’a dit:

    -Ouhhh c’est choô!
    Vas-tsu aussi vouôr c’genre d’peingwein-lô?
    Taberrrnak!Il t’chante la pomme?!

    Que répondre…

    😉

  15. Mais quelle magnifique Paupiette ! et les rendez-vous avec le Dr M&M’s, c’est du grand Chag ! Maintenant j’attends le prochain, dans 10 jours !!! (La mienne de gynéco, ne me parleque de mes kilos en trop !)

    1. Ecoute, à la fin, je lui ai dit : « Mais mais… On monte pas sur la balance ? » Faut dire que j’ai pris 20 kg, et que j’en n’ai perdu que 10. Je stagne depuis un mois et demi au même poids. J’avais peur de me faire engueuler. Et il m’a dit : « non non, on se pèse plus ». Je le kiffe.

  16. ouais ,des étoiles !!!! je kiffe !!!!
    moi,ma gynéco,c’est une copine d’enfance de mes tantes et de mon papa : trop bizarre après l’exam de foufoune « t’embrasseras ton papa ! »

  17. Mon premier boulot d’été (payé grassement) a été d’être la secrétaire du Docteur Hanus, qui ne s’occupe pas des trous de balle mais qui est un célébrissime homéopathe dans ma Lorraine.

    Au bout d’un moment, tu fais plus gaffe.

    Mais là, de l’écrire, ça me fait rigoler encore 😉

    1. Woh enqui ENORME ! Moi j’aurais explosée de rire à chaque appel et/ou aurais fait des blagues foireuses. J’aurais donc été rapidement virée.

  18. A Toulouse, nous avons un docteur Aïe … dentiste ainsi qu’un docteur Bobo et … rien à voir… mais quand même un peu dans le genre nom prédestiné un huissier qui s’appelle Monsieur Justice

    Sinon, ça serait tellement drôle qu’un proctologue s’appelle VRAIMENT Docteur Troudbal !

  19. Bonjour ! Bravo pour cette jolie demoiselle !
    D’habitude, je rigole en silence, mais aujourd’hui, je l’ouvre : j’en ai un rigolo aussi… mon ancien dentiste, qui s’appelle Dr Turlutte.
    Des bisous à ta troupe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *