On est tous potes dans la bande à Jacky

Cher toi,

Ça faisait longtemps, hein. Tu n’en pouvais plus. Je le savais.

Alors, je pourrais te raconter qu’un tsunami a ravagé la ville et que mon PC n’y a pas survécu. Que mes grelots ont chacun perdu un bras, rapport que je voulais bouffer tous leurs chocolats. Que je suis partie en mission huma’ au Népal pour allaiter les derniers yétis sauvages (au sein) (ils sont gros) (mes seins). Que j’ai passé six mois en taule pour extorsion de fond sur personne mentalement fragile. Que le parloir, c’est rude, surtout quand t’aimes pas les oranges et que t’as plus de savon liquide. Que cet été, je me suis à moitié fait bouffée par un requin blanc. Que ce con a aussi becté mon canard fétiche. Que mémé Raymonde est encore passée sous un camion Darty. Que j’anticipai avec application la fin du monde de dans deux semaines. Je pourrais. Sauf que bon, en fait, j’avais juste pas envie, et surtout, le blog était mourute. Dur.

Mais ça, c’était avant.

Et sinon, comme t’es là, c’est que même si tu t’en cognes un peu, t’aimais bien aussi parfois quand je te racontais ma vie, je vais te raconter un truc diiiingue.

Si tu es un lecteur assidu, tu connais cette fille  >>

La bonne nouvelle, c’est qu’on a retrouvé mon canard.

Elle s’appelle GiedRé. Pour de vrai. Même que c’est dur de le dire sans avoir l’impression de se racler la gorge comme quand on a une angine blanche.

Figure toi que j’ai réalisé mon dream (je suis une fille simple, tu sais) : je l’ai vue en vrai de vrai, au premier rang comme une hystérique boutonneuse de quatorze ans devant un concert de One Direction (si tu connais pas, sache que tu es terriblement has been, et Googlise ça de suite).

C’était évidemment trop de la boulette atomique. Autour d’une scène avec poupée gonflable, guirlande de capotes, champignons, poupons démembrés, fleurs champêtres et tête de Johnny, apparait une Heidi lituanienne de 28 ans. Ça cause cru : inceste, pédophilie, infanticide, putes et sodomie (entre autre). Et c’est juste à pleurer de rire. Si jamais tu vois « GiedRé » sur une affiche de concert, ne cherche pas : va craquer 15 euros pour refaire tes abdos. En plus, grâce à elle, tu vas apprendre à faire des anus avec tes doigts. Je te jure.

Ma chanson préférée d’amour, c’est « Pisser debout », devenue un vieux classique mais c’est bien connu : les chansons grasses, c’est comme le vin, avec le temps……
Allez, comme tu as été sage cette année, et que tu n’as pas mangé tes crottes de nez, je te mets le lien : Pisser debout

Bref. Je l’aime. Elle m’aime (si). On s’aime d’amour, tu comprends, parce qu’on était faites l’une pour l’autre. D’ailleurs, on s’est immédiatement comprises. T’as qu’à ‘oir sa kassdédi qu’elle m’a faite juste à môa :

 

Je bande.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “On est tous potes dans la bande à Jacky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *