Fracta clavus reparo !

Qui ne s’est pas allègrement foutu de la nana (blonde aux gros seins, forcément), qui râle parce qu’elle s’est cassé un ongle ? Existe-t-il une chose au monde plus désuète qu’un morceau d’excroissance même pas innervée de cassée ? C’est vrai quoi, merde, un ongle… tssss… ridicule… C’est comme ces filles qui reluquent les extrémités de chacune de leurs mèches à la recherche de fourches éventuelles… A ce propos, j’aimerais d’ailleurs qu’on m’explique ce qu’est une fourche de cheveux, parce que franchement, je n’ai toujours pas compris à quoi ça pouvait bien ressembler, ni non plus en quoi ça pouvait gêner quoi que ce soit… Bref.

C’est ainsi qu’hier soir, en plein séance de ciné, suspense intense, Poudlard est en feu, les sorciers meurent les uns après les autres, Harry se bat, toujours aussi laid ; Ron, du poil roux au menton, défie les Mange-morts (y’a qu’Hermione que je ne vénère, cette fille est un canon absolu), Voldemort revient plus puissant, bref, la tension palpable et toussa toussa… Je me farfouillais les mains, je jouais avec mes ongles devenus grands, et toujours aussi rougeoyants malgré les travaux, quand, subitement, l’air de rien, l’un d’eux s’est accroché dieu sait où, et dans le même élan, vieux réflexe, le coup de dents guillotineur, paf, je perdais mon premier ongle. Stupéfaction interne, silence dans toute la salle, une voix a retenti, une voix qui ne pouvait définitivement pas être la mienne, une voix qui a conspué les anges et tous les saints, dans un merveilleux et très audible : « ‘Putain de merde, j’me suis pété un ongle ! »…………

C’est dur d’être une fille digne, je vous le dis. La vie est une garce.

Attends, non mais c’est quoi ce truc au bout de mes cheveux là… ‘tin…

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Fracta clavus reparo !

  1. J’adore la chute ! Mon mari se demandait pourquoi je riais toute seule comme une dinde.
    Je suis en train de faire connaissance avec toi en remontant dans les pages de ton blog.
    Bien sûr, je viens aussi de chez Caro où j’ai apprécié tes remarques disons… classos ?
    Bref, me voici et je ne suis pas déçue.
    Go on !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *