Flash Info et crotte de nez

oeufs noel

Mes gnous étoilés,

La nouvelle vient de tomber : pour l’instant, je peux conserver mon diplôme d’échographe de pacotille. Il s’agirait bien d’un service trois pièces que nous voyions sur la précédente écho du Rôti ! Ma new obstétricienne a confirmé les grandes supputations testiculaires, tout en me disant de prendre quand même un pyjama rose, dès fois qu’une fille sorte et qu’on ait l’air nouilles toutes les deux. M’enfin bon.
Heureusement qu’ici les femelles ont une intelligence supérieure, étant donné qu’on va se retrouver en infériorité numérique. Il faudra bien compenser le sous-nombre. On élabore déjà des plans d’attaque : soutien-gorges laissés un peu partout, chaussette rouge abandonnée dans les lessives de blanc des garçons, soirées entre filles, shopping entre filles, demande aux garçons d’aller nous chercher des Tampax Maxi Flux pendant nos red days, discussions épilation des poils de fouf entre le fromage et le dessert, pertes vaginales et j’en passe.

Cette fois-ci encore, la toubib était accompagnée d’une interne en médecine, probablement ici car elle venait de se faire éliminer des Miss France. Cette charmante jeune femme a commencé par me frotter le vagin avec un énorme coton-tige, façon écouvillon. J’avais l’impression qu’elle essayait de déboucher quelque chose ou d’attraper un truc. J’en ai conclu qu’elle devait sûrement avoir perdu ses clés. Puis, après une prise de tension maladroite, elle m’a calée mes deux premiers doigts de cette grossesse. Et vu le temps qu’elle y a passé, je pense qu’elle a dû y prendre goût (tu m’étonnes).
C’est dommage, d’attendre la fin de cette grossesse pour ce genre de choses, alors que d’autres en ont tous les mois, je suis tellement déçue. Ceci dit, c’est pas tous les jours qu’on se fait charger le vagin par Adriana Karembeu. J’étais un peu embêtée : pour le bouche à bouche à venir, j’avais les lèvres (d’en haut) un peu gercées, et je n’avais pas eu le temps de remettre du labello. Mais contre toute attente, elle en est restée aux doigts calés profond. Très profond. J’ai donc eu des détails ragoûtants sur l’état de mon col, autrefois si beau, mais dont je vous fais grâce ce soir (y’en a qui mangent).

J’en profite aussi pour saluer virtuellement Alice, lectrice dont j’ai oublié le nom de famille, mais qui est gentiment venue me dire bonjour alors que je me grattais élégamment le nez (jusqu’aux cervicales) dans la salle d’attente austère de la maternité. Je me sens toujours très neuneu quand ça arrive (rassure toi, c’est pas tous les jours, tu peux continuer à me tutoyer). Je deviens rouge comme quand j’étais en quatrième et qu’on m’a demandée, devant toute la classe, de venir enfiler un préservatif sur un pénis en bois bleu (avec les mains). Cette entrevue fut rapide, et je pense avoir eu le charisme d’une huître en fin de marée ainsi que le quotient intellectuel d’un plateau de fromages. Je ne suis pas tout à fait sûre que cette gentille femme ait compris un traître mot de ce que ma bouche tentait d’articuler. D’après ce que j’ai compris, nous pondrons presque en même temps.

Bref, ça me fait toujours très plaisir quand on vient me voir. J’ai l’impression d’être l’Isabelle Adjani de l’internet placentaire. Enfin, heureusement, tout cela ne me monte pas au cerveau.

Je vous laisse, je vais prendre un bain, au camphre et à la violette. Comme tout le monde.

http://www.youtube.com/watch?v=LCdGcCT610k

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “Flash Info et crotte de nez

  1. Même combat ici : en mars il y aura 3 paires de testicules en liberté chez nous, pour seulement 2 vagins (dit comme ça, c’est assez… « sale », non?)
    Et je fais partie des nanas à qui on tripote le col tous les mois, je suis passée à la sonde d’écho récemment (parce que les rôtis mecs sont de type relou chez moi, ils aiment à me faire des grossesses pourries) et j’avoue que c’est presque mieux… m’enfin, j’ai jamais eu Adriana Karembeu en face de moi (si je puis m’exprimer ainsi) :-)

    Bon bain!

  2. Je fréquente pas mal certains services hospitaliers et dois avouer être souvent épatée par la canonitude de pas mal d’internes et d’externes de sexe divers, genre ils sont beaux et intelligents et médecins putain!!
    Sinon, bravo pour l’échographie. Suis nulle en écho, le seul truc dont je suis fière c’est d’avoir fait une petite pitrerie à un interne en radiologie qui s’énervait un peu sur mon bide, je lui demande pourquoi, il me dit qu’il n’arrive pas à trouver un organe qu’il cherche pourtant avec ténacité, et lui ai dit qu’on me l’avait enlevé mais que je lui avais pas dit pour lui faire une surprise, j’ai bien ricané mais lui a pas trop trouvé ça rigodrôle…pfffff tu vois ils ont pas tout, même pas ils sont drôles
    cool pour le service trois pièces présumé!! En même temps la version chagattée ça aurait été super aussi…
    Et puis je finis ce commentaire sans queue ni tête (pas comme ton lardon si tu vois ce que je veux dire) en vous souhaitant un joyeux Noël Felix!!

  3. @ Marjolaine Mamour : mon blog est plus vieux que le tien (même s’il a joué les phénix il y a quasi pile un an), ça peut expliquer ça. Niveau trafic, tu en fais plus que moi ! Bon, tu écris trois fois plus aussi. Allez, un jour, si je te croise, je ferai croire que je suis une illustre inconnue qui t’a reconnute ^^

  4. @ Banane : Vagin, c’est pas sale, c’est moche. Chatte, c’est mieux.

    @ Alice : disons qu’on a passé une demi-heure à se faire des mamours, quoi. Mais dis moi, tu es l’Alice de la maternité ?

    @ Deperate Teacher : Mon rêve serait donc d’assister à une échographie de ton intérieur. Tu feras la malade, et moi je ferai la sonde vaginale qui cherche des testicules que tu n’as pas.

  5. … Et la suite ? … Tu nous plantes là, comme ca, en plein doigté d’Adriana dans ta chatte ? Même pas un petit M&Ms pour s’en remettre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *